PBSCWebsite-46.jpg

 

SOUTENIR LES FAMILLES

Nous savons, grâce à d'innombrables études et rapports, que le système judiciaire canadien ne répond pas aux besoins des familles à faible revenu. Le système est trop complexe, trop lent et trop coûteux. Environ 50 % à 80 % des personnes qui sont aux prises avec un litige familial n'ont pas d'autre choix que de se représenter elles-mêmes (c.-à-d. « de faire cavalier seul ») dans un système fondé sur la présomption selon laquelle les deux parties bénéficieront de l'aide d'un(e) avocat(e) qualifié(e). En bref, les familles qui recourent au système judiciaire souffrent alors qu'elles traversent déjà une période qu’elles décrivent souvent comme la pire de leur vie. 

EPBC a démontré un engagement de longue date à soutenir les familles par le biais de programmes innovants.

 

En 2019, dans le cadre de notre Projet en droit de la famille (FLP), un projet primé offert en partenariat avec Aide juridique Ontario, nos bénévoles ont épaulé plus de 1 200 parties non représentées partout en l'Ontario. Nos bénévoles ont notamment rempli plus de 2 330 formulaires judiciaires et fourni 2 080 heures de soutien pro bono directement à des familles qui en avaient besoin.

À l'automne 2020, EPBC, Epstein Cole et Aide juridique Ontario (AJO) se sont associés pour lancer le Centre de justice familiale (CJF). Le CJF est une initiative unique en son genre qui réunit des étudiant(e)s en droit et des avocat(e)s bénévoles pour offrir des services juridiques gratuits aux justiciables à faible revenu qui se représentent eux-mêmes en matière de droit de la famille en Ontario. Au cours de la première année d'activité, 100 % des client(e)s du CJF faisant partie de notre échantillon d'enquête ont indiqué qu'ils recommanderaient les services du CJF à d'autres personnes. Le CJF poursuit la tradition d'EPBC de combattre la justice familiale en soutenant les familles dans le besoin.

TAUX DE DIVORCE ÉLEVÉ

 

Une étude réalisée en 2015 a révélé qu'environ 40 % des mariages se termineront par un divorce.

COÛTS EXORBITANTS

 

En 2015, le coût d'un procès de deux jours était estimé à plus de 30 000 $.

AUTOREPRÉSENTATION

 

Entre 50 % et 80 % des Canadiens et Canadiennes impliqués dans un litige de droit de la famille choisissent de se représenter eux-mêmes.

 

CENTRE DE JUSTICE FAMILIALE

La pandémie de COVID-19 a exacerbé les défis importants et de longue date auxquels font face les Ontariens et Ontariennes qui tentent d'accéder au système de justice familiale. Pour les personnes qui ont perdu leur emploi ou des revenus en raison de la pandémie, il est plus difficile que jamais d’obtenir des services juridiques. La fermeture prolongée des tribunaux a également entraîné des retards importants pour les parties à un litige existant ou pour les personnes qui doivent maintenant engager une procédure judiciaire.  

 

Afin de combler cet écart, le CJF organise régulièrement des cliniques juridiques virtuelles pour les Ontariens et Ontariennes qui ont des problèmes de droit de la famille, mais qui n'ont pas les moyens de retenir les services d'un avocat et ne sont pas admissibles à l'aide juridique. Dans ces cliniques, des avocats spécialisés en droit de la famille qui exercent en pratique privée supervisent les étudiant(e)s en droit de EPBC afin d’offrir des services juridiques dégroupés aux plaideurs non représentés. Les étudiant(e)s en droit administrent les cliniques virtuelles et travaillent avec les clients pour préparer leurs documents judiciaires, sous la supervision des avocats. De plus, les étudiant(e)s en droit créent des ressources d'éducation juridique sur divers sujets liés au droit de la famille, y compris de courtes vidéos, des diagrammes et d'autres ressources interactives.

NOUS JOINDRE

Pour en savoir plus ou pour vous impliquer, contactez Jason Goodman.

Vous avez besoin de conseils, d'informations ou de représentation juridiques ? Cliquez ici pour accéder aux ressources.