Lancement d'une clinique des droits de la personne des peuples autochtones au TBIFC


THUNDER BAY (ONTARIO), LE 25 MAI 2022 –


Étudiant(e)s pro bono du Canada (EPBC), l’Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres, et le Thunder Bay Indigenous Friendship Centre (TBIFC) sont heureux d’annoncer aujourd’hui le lancement d’une clinique des droits de la personne des peuples autochtones(clinique) au TBIFC.


La clinique fait partie du Programme des droits de la personne des peuples autochtones, un partenariat entre EPBC et l’OFIFC créé pour lutter contre le racisme et la discrimination envers les personnes autochtones. Sous les auspices d’un conseil consultatif, le programme se consacre à mettre sur pied et à exploiter des cliniques juridiques gratuites sur les droits de la personne au sein des centres d’amitié autochtones de l’Ontario, en collaboration avec ces derniers. La clinique du TBIFC est ainsi la deuxième initiative du genre à voir le jour dans le contexte du programme, après l’ouverture l’an dernier de celle située au Odawa Native Friendship Centre à Ottawa et qui continue de fournir des services à la communauté.


S’agissant de l’importance de cette nouvelle clinique pour Thunder Bay, Charlene Baglien, directrice générale du TBIFC, a déclaré ce qui suit : « La discrimination est un état de fait inacceptable qui affecte beaucoup trop souvent les personnes autochtones qui vivent à Thunder Bay. Le centre d’amitié sert la communauté autochtone urbaine par le biais d’un soutien et de services holistiques, et nous sommes heureux de pouvoir désormais offrir également des services juridiques en matière de droits de la personne, qui font cruellement défaut à l’heure actuelle. »


Gérée par EPBC et dotée d’avocat(e)s bénévoles et d’étudiant(e)s en droit locaux rattaché(e)s à la Faculté de droit Bora Laskin, la clinique du TBIFC offre des conseils juridiques sommaires et des informations juridiques sur les droits de la personne en vertu des lois provinciales et fédérales. Leticia Wabash, une étudiante en droit d’EPBC qui a participé à la mise sur pied de la clinique, est optimiste quant à son impact, tant pour la population cliente qu’étudiante : « En qualité d’étudiante à la Faculté de droit Bora Laskin, je suis fière d’avoir travaillé avec EPBC, l’OFIFC et le centre d’amitié pour lancer cette clinique. J’ai hâte de la voir grandir et servir la communauté, tout en offrant des opportunités d’apprentissage et de leadership majeures aux étudiant(e)s. »


L’ensemble des avocat(e)s et étudiant(e)s en droit de la clinique suivent la formation de l’OFIFC, ce qui permet de renforcer la compétence culturelle et les connaissances relatives aux personnes autochtones au sein de la communauté juridique, tout en créant des espaces juridiques culturellement pertinents et accessibles pour la communauté autochtone urbaine. Comme l’a déclaré Gertie Mai Muise, directrice générale de l’OFIFC : « L’OFIFC continuera à faire progresser les droits de la personne des peuples autochtones au sein du mouvement des centres d’amitié de l’Ontario. Pour nous, cela signifie offrir des services juridiques à l’écoute de la communauté et adaptés aux droits de la personne dans les centres d’amitié, tout en formant les avocat(e)s et les étudiant(e)s en droit aux visions du monde autochtones comme aux réalités des communautés autochtones urbaines. Nous sommes impatients de poursuivre ce travail important au sein du mouvement. »


Les activités du Programme des droits de la personne des peuples autochtones au cours de la dernière année – y compris la mise sur pied de la clinique au TBIFC – ont été généreusement financées par le Fonds d’accès à la justice de la Fondation du droit de l’Ontario, le programme ayant déjà bénéficié d’un financement de démarrage découlant du prix Emil Gumpert décerné par l’American College of Trial Lawyers. Le programme reçoit enfin un soutien important de ses partenaires : la Commission canadienne des droits de la personne; la Commission ontarienne des droits de la personne; le Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne; McCarthy Tétrault s.r.l.; la Faculté de droit Bora Laskin de l’Université Lakehead; la Faculté de droit de l’Université de Toronto; la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa et la Faculté de droit Osgoode Hall.


Pour en savoir plus sur la clinique, veuillez visiter : www.etudiantsprobono.ca/clinique%C3%A0thunderbay.



À propos d’Étudiant(e)s pro bono du Canada (EPBC)


Notre vision est celle d’une société dotée de systèmes judiciaires accessibles, où la dignité et les droits de chaque personne sont respectés. Chaque année, EPBC mobilise environ 1 500 étudiant(e)s en droit qui travaillent bénévolement avec des partenaires communautaires et sous la supervision d’avocat(e)s et de notaires pro bono pour offrir des services directs à environ 12 000 personnes partout au Canada. Notre action est guidée par nos trois valeurs fondamentales : la dignité, l’équité et l’humilité. Pour en savoir plus, visitez le site Web d’EPBC.


À propos de la Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres (OFIFC)


La Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres est un organisme autochtone provincial qui représente les intérêts collectifs de 29 centres d’amitié membres situés dans différentes localités et villes de l’Ontario. L’OFIFC est le plus grand réseau de services destinés aux Autochtones habitant en milieu urbain dans la province. L’OFIFC fournit des services pour répondre aux besoins d’une population autochtone urbaine qui est dynamique, diversifiée et en pleine croissance en lui offrant des programmes et des initiatives dans les domaines de la justice, de la santé, du soutien aux familles, des soins de longue durée, de la guérison et du bien-être, de l’emploi et de la formation, de l’éducation, de la recherche, etc. Visitez le site web de l’OFIFC pour en savoir plus.


À propos du Thunder Bay Indigenous Friendship Centre


Fondé il y a plus de cinquante ans, le Thunder Bay Indigenous Friendship Centre est un organisme de bienfaisance autochtone urbain à but non lucratif qui offre un soutien, des services et une défense holistique par rapport aux droits aux Autochtones vivant dans la ville de Thunder Bay. Le TBIFC offre une variété de programmes et de services adaptés à la culture, qui portent notamment sur la santé et le bien-être, la justice, le soutien familial, les enfants et les jeunes, la santé mentale et la toxicomanie, l’éducation, l’emploi, le développement des compétences et la formation. Sa vision consiste à mettre en place une communauté autochtone accueillante qui favorise la guérison comme l’épanouissement de la culture, des traditions et de l’autodétermination. Veuillez visiter le site web du TBIFC pour en savoir plus.


Contact


Julia Tousaw Gestionnaire de programme

Programme des droits de la personne des peuples autochtones

julia.tousaw@probonostudents.ca 416-978-1295